MON PARCOURS

Passionnée depuis très longtemps, par le lien entre la nature, l’alimentation et la santé, je n’ai cessé de me documenter sur le sujet.

 

Passée pendant quelques années par l’exploration du langage et la préoccupation de ceux qui ne peuvent se l’approprier, je suis devenue orthophoniste.Très vite, dans ce domaine, je me suis consacrée à la prévention afin d’agir avant la souffrance.

 

Et c’est la même démarche qui m’anime aujourd’hui en naturopathie que je ne me suis autorisée à envisager professionnellement qu’après avoir été touchée moi-même par la maladie.

 

J’ai suivi l’enseignement du CENA ( Centre Européen de Naturopathie Appliquée) avec Sandrine et Robert Masson à l’issue duquel j’ai obtenu mon certificat de naturopathe.

 

La vie a fait que, touchée à nouveau par la grave maladie d’un proche, j’ai cherché inlassablement des pistes pour l’aider jusqu’à ce que je découvre le travail de Georges Mouton, puis celui de Natasha Campbell Mc Bride en Angleterre, avec qui je me suis formée, devenant ainsi praticienne Gaps.

 

Parallèlement, je suis partie à la redécouverte des abeilles et me suis formée à l’apithérapie avec l’AFAP(association française d’apithérapie), formation dispensée par James Poulain et Marie-France Muller, près de Toulouse.

Mon projet en cours de réalisation est d’élever mes propres abeilles pour participer à leur sauvegarde. J’aurai l’occasion d’en reparler.

 

Mon souhait serait que les gens qui me consultent fassent la démarche alors qu’ils sont encore en bonne santé. Mais aujourd’hui, c’est rarement le cas et je me dois d’accompagner des personnes aux pathologies lourdes, dont de nombreux enfants.

Ces maladies étant multifactorielles, mon vœu serait de travailler davantage avec le corps médical, en accompagnement des traitements pour inculquer aux gens une hygiène de vie, afin de leur permettre d’être en grande partie acteurs de leur santé. Mais le travail en synergie avec d’autres thérapeutes (médecins, énergéticiens, ostéopathes, psychothérapeutes, etc.) est encore bien limité.

 

Pourtant, d’autres points de vue, d’autres grilles de lecture sur une même pathologie, seraient très certainement bénéfiques pour éviter aux gens qui souffrent d’être contraints de choisir une thérapie à l’exclusion des autres, ce qui est bien souvent le cas.

 

Ce site a une visée purement informative. Il ne prend pas la responsabilité de vos choix en matière de santé.